Le Didi Club

21 juillet 2009

Public enemies de Michael Mann

Ce film raconte la traque menée par le FBI et son homme de main Melvin Purvis (Christian Bale) à l'encontre du braqueur de banque John Dillinger (Johnny Depp) dans l'amérique des années 30. A cela a été ajouté un  petit zeste de romantisme grâce à l'histoire d'amour entre  Dillinger et sa dulcinée Billy Frechette (Marion Cotillard).

Une vraie histoire de gangsters dans les années 30 ça ne peut petre qu'un super sujet??!! Après faut savoir l'exploiter, mais malheureusement ce ne fut pas le cas de Michael Mann. Johnny Depp, Mr Batman et Mlle Oscar ne suffisent pas à rendre ce film palpitant. Les scènes d'action sont... inactives, les répliques inconsistantes ou ridicules ( "Times'up is times' up" , "Je ne suis pas venue  pour vous faire parler, mais pour vous parler...").
Les acteurs n'ont même pas réussi à s'imprégner des personnages. Ils sont restés eux même, c'est à dire des stars(?) du cinéma: Christian Bale et sa tête de Batman froid et inintéressant, Marion Cotillard pseudostar gnangnan, et Johnny Depp...Bah j'dirais rien sur lui, c'est Johnny Depp quand même... Et puis on dira qu'il avait des mimiques intéressantes...parfois...ca changeait de la statue Batman.

Bref, je n'ai pas du tout aimé. Je me suis ennuyée et je suis très décue.

19135401_w434_h_q80

Posté par didiclub à 16:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


11 juin 2009

Terminator

2018, John Connor découvre la nouvelle version des Terminators, faits de chaires et de fer.L'occasion pour lui de rencontrer son père.

Un film tout a fait sympathique, si l'on désire se détendre après une journée de dur labeur. Toutefois, rien d'exceptionnel et pas mal de déja vu qui font de ce film une suite sans grand intérêt. Dommage car le postulat de départ de la saga Terminator est tout a fait intéressant. Il aurait été pas mal d'approfondir la "mythologie" plutôt que refaire toujours la même chose.

Petite surprise vers la fin.

19095352_w434_h_q80

Posté par didiclub à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2009

Millénium

Intérêt si vous avez déja lu le livre: aucun. Très très ennuyeux.

Par contre si vous ne l'avez pas lu, et si vous n'êtes pas trop sensibles à  l'horreur de violences sexuelles, ce film peut vous intéresser. Une bonne intringue quelque peu haletante, des personnages sympathiques car assez bizarres voilà ce qui résume le film.

Rien de transcendant, mais le bouquin ne l'était pas non plus. A mon avis.

19070375_w434_h_q80

Je n'ai jamais vraiment compris l'engouement pour ce livre. En même temps je me suis arrêtée au premier tome car trop glauque à mon gout. Des filles qui se font torturer, c'est loin de m'intéresser.

Posté par didiclub à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2009

Good Morning England de Richard Curtis: Excellentissime

Ca doit faire presque 6 mois que je n'ai rien posté sur ce blog qui tombait jusqu'à aujourd'hui en décrépitude.

Mais j'ai découvert un film tellement génial que je me suis sentie obligée d'en faire son éloge dans mon blog. En 2008, Juno fut le film de l'année, et en 2009 ce sera Good Morning England. Ca c'est le titre français, en anglais ça donne: The boat that rocked.

Petite Mise en Situation:
Fin des années 60, l'apogée du Rock anglais. Seulement voilà les radios officielles n'en diffusent même pas 45 minutes par jour. Qu'à cela ne tienne, des radios pirates  diffusent  du rock and roll 24H/24 depuis des bateaux en mer du Nord.
Et c'est sur le bateau de Radio Rock que le spectateur est invité à embarquer. L'équipage est composé de DJ's Rock and Roll tous plus exubérant les uns que les autres, et aux personnalités si attachantes. Super casting.
Et c'est donc au rythme d'une musique qui déchire, des cris hystériques de jeunes filles en folie, et bercé par le tanguage du bateau, que l'on suit les aventures  de cette bande de joyeux lurons.
Seulement...Le gouvernement anglais n'est pas prêt à accepter que son peuple se déprave (et nous par la même occasion) en écoutant Radio Rock.

La bande annonce nous plonge directement dans l'ambiance si déjanté du bateau. Et bien qu'elle soit extrèment longue, elle ne dévoile même pas 1/8 de l'univers qui vous attend devant l'écran noir.

19064391_w434_h_q80

Posté par didiclub à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2008

Noir désir

2 nouveaux titres en telechargement gratuit sur www.noirdez.com

.pochette_gagnantsperdants_presentation

Posté par didiclub à 13:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


08 novembre 2008

Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen

    Vicky (Rebecca Hall) et Cristina (Scarlett Johansson), deux amies américaines,ont une conception de la vie amoureuse diamétralement opposée. Vicky est raisonnée  et s'aprète à épouser un jeune homme tout a fait (voir trop) convenable. Cristina cherche la passion amoureuse et est ouverte à toutes les expériences.
Sur l'invitation de parents de Vicky, elles partent à Barcelone, l'une pour finir son memoire de master, l'autre pour profiter de la vie Catalane. C'est ainsi qu'elles rencontrent un peintre Juan Antonio (Javier Bardem) que son ex-femme (Penelope Cruz) a tenté de tuer. Celui-ci leur propose aussitot de s'envoler pour Oviedo avec lui afin de découvrir la ville et de faire l'amour. Malgré les protestations de Vicky, les deux jeunes femmes partent avec lui pour le grand plaisir de Cristina déja subjuguée par le peintre.
    J'ai été enchantée par ce film pétillant, cette comédie acidulée, sensuelle, et rafraichissant. Les personnages sont à la fois touchant et déroutant, par leur besoin de se donner corps et âmes à leur passion,et leur envie (pas toujours réalisable) de vivre leurs sentiments jusqu'à leurs paroxysme. Et pardessus tout ça, il y a un zeste de folie revigorant sous les traits d'une Pénélope Cruz subjugante qui ravit la vedette à Scarlett.
    Ce film, c'est un melting pot de sentiments pimentés à la sauce catalane.Musique entrainante.

18982307_w434_h_q80

Manque sur l'affiche vicky

Posté par didiclub à 17:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 octobre 2008

Petites animations scientifiques

Voici le site parfait pour s'initier à la géologie. Petites animations colorées, attractives et tout a fait compréhensible.
Parfait pour illustrer les cours des lycéens (et des L1).
Allez dans la catégorie géologie( c'est le plus intéréssant...)
Vous m'en direz des nouvelles.

Et si vous avez envie rigoler, lisez le CV du créateur du site....

http://www.biologieenflash.net/sommaire.html

Posté par didiclub à 10:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 octobre 2008

La Frontière de l'Aube boycottée

Le festival de Cannes peut avoir un effet fort sympathique sur les films qui y sont proposés: succès garantis pour la Palme d'Or (que peu de personnes seraient allées voir autrement). Mais quand un film présenté est raillé par les journalistes présents dans la salle, c'est le flop assuré.
Exemple: La frontière de l'Aube, le nouveau film de Philipe Garrel (après Les Amants Réguliers) a été totalement démonté par les critiques lors de sa projection a Cannes. Et l'effet a été immédiat: seulement 29 salles distribuent ce film sur tte la France. C'est vraiment peu. C'est pourquoi je ne le verrais pas alors que j'en avais envie par curiosité .Merci méchants journalistes de Cannes. D'autant plus que la moyenne des critiques allocine est plutot bonne. A mon avis, soit on adore soit on aimes pas. Et Cannes n'aimait pas.

18976942_w434_h_q80

Posté par didiclub à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2008

La belle Personne

    Le nouveau film de Christophe Honoré qui a été commandé par Arte...C'est pourquoi ce film est d'abord passé a la télé avant de sortir dans les salles obscures.
    La belle Personne est une adaptation libre du roman La Princesse de Clève de Mme de LaFayette. Roman considéré comme inutile d'être étudié au lycée par notre président....

    Dans un lycée Parisien (Honoré est amoureux de Paris...),en milieu d'année scolaire, débarque Junie, jeune fille triste et mystérieuse . Elle accordera ses lèvres a un timide camarade de classe, mais lui preferera à jamais son professeur d'Italien qu'elle refusera d'aimer.
    J'avoue qu'en écrivant ce résumé je me suis dit que ca faisait très cucu. Seulement j'ai un eu de mal à retranscrire le tragique de cette histoire sans sombrer dans le pathos. Alors je vais me contenter de dire ce que j' en ai pensé.
    De manière générale j'apprécie toujours les films de Christophe Honoré que certains traitent pourtant d'ellitistes. Sûrement parceque les lycéens de ce film ne semblent pas défavoriser par la vie, et que leur malheur ne sont pas si dramatiques qu'ils le pensent. Et pourtant Honoré retranscrit avec brio et poésie tous les tumultes de cette fin d'adolescence entre inconscience et prise de conscience.(ouh c'est trop nul comme phrase..)
    Un joli film porté par une troupe d'acteurs chéris par Christophe Honoré: Grégoire le Prince Ringuet, Clotilde Hesme, Alice Butaud, Chiara Mastrioni, et surtout Louis Garrel plus ténébreux que jamais en professeur d'Italien succombant à sa plus mystérieuse élève. Et au milieu de toute cette floppée d'acteurs plus ou moins rodés ressort Léa Seydoux qui incarne Junie avec Intensité.
    La pluie et la nuit sont superbement filmées.


18974166

Posté par didiclub à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2008

L’île aux 30 cercueils: déception

Je suis tombée par hasard sur une interview du réalisateur de l'adaptation de l'Ile aux trente cercueils, Fabrice du Welz, sur le site cynergie.

 

C : Tu as en projet une nouvelle adaptation de L’île aux 30 cercueils, le roman de Maurice Leblanc...

 

F. D. W. : Si tout se passe bien, ce sera mon prochain film ! Le scénario est pratiquement écrit, Anne-Louise et Pierre Trividic sont en train de le peaufiner, ils ont beaucoup bossé dessus quand je tournais Vinyan. Le seul problème du film, c’est que c’est un peu cher, parce que c’est un film d’époque ! Donc, je crois que ça va dépendre de la réception de Vinyan. Sur cette base-là nous verrons si nous pouvons le faire comme nous en avons envie ou s'il faudra revoir nos ambitions à la baisse. L’île aux 30 cercueils quand on le relit aujourd’hui, c’est une madeleine, un bon souvenir d’enfance, mais c’est vraiment crétin ! Il a fallu étoffer les personnages parce que dans le roman ils sont vraiment cucul-la-praline, c’est de la propagande anti-Boches quoi ! Il a fallu l’adapter. J’avais ce désir gothique d’en faire un film un peu lovecraftien.  En Bretagne, évidemment, ça fait pas vraiment rêver, alors nous avons un peu déplacé l’histoire : en France, en Ecosse et puis dans le Grand Nord. Nous avons délocalisé l’île aux 30 Cercueils qui se situera dans les îles Féroé... Ça risque d’être à nouveau une belle aventure visuelle, même si, en fait, c’est un roman qui est con comme la mort ! Même la série télé qui nous a traumatisée quand on était ados, tu la revois aujourd’hui, tu tombes tellement c’est con ! Ils roulent tous les « r », ils font de grands yeux, les pires débiles quoi ! Revois-la avec un gamin de 10 ans et tu vas voir sa gueule !

 

Ce que j'en pense:
Premièrement, il dénigre le bouquin des le debut. C'est pas cool du tout ca.... je devine donc que l'adaptation va être très ttrès libre et la présence d'Arsène Lupin utopique.
Deuxièment, monsieur veut déplacer l'action aux iles feroe. Il a pas du comprendre que la Bretagne est un personnage à part entière du film par sa mysticité. Enfin bref.
Troisièment: je  sens que ce type fait des film qui correspondent pas du tout à ce que j'aime. L'ile aux trente cercueils va se transformer en film d'horreur post apocalyptique. beurk.

Posté par didiclub à 17:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]