31 juillet 2007

Roman de Gare de Claude Lelouch

Ca commençait mal.
    J'étais allée au cinéma le 11 juillet dans le but de regarder le tout nouveau Harry Potter et l'ordre du phénix. La séance était à 19H30 et nous sommes arrivées à 19H20.Habituellement 10 minutes d' avance c'est tout a fait convenable pour trouver une place pas trop mal située dans la salle. Seulement on avait oublié qu'Harry Potter c'est pas comme Good bye Lenine : c'est deja un succès avant que ce soit sorti en salle. Et on s'en est vite rendue compte: à peine étions nous  dans la file d'attente pour payer notre place qu'on a appris qu'il ne restait que 11 places pour Harry. Une minute après, y en avait plus. Et nous, on n'en avait pas.
    Bon. Qu'est ce qu'on fait....Soit on part, soit on regarde un autre film. Moué, mais y a rien qui me plait. Ou alors l'une d' entre nous l'a déja vu. PFFF. On fait quoi....bah sinon y a Roman de Gare...
    Roman de gare. Ca me tentait pas trop. J'avais vu la bande annonce et je n'avais pas vraiment accroché. Je reproche souvent aux bandes annonces de raconter tout le film, mais celle là, au contraire, elle racontait  pas grand chose. Les images défilaient si vite que mon conscient ne comprenait rien.Qd à mon inconscient...Je suis pas consciente de ce qu'il a retenu. Tout ça pour dire que le film avait l'air bizarre.
    C'est donc à reculons que j' i dépensé 6euros 80 , et que je suis rentrée dans la salle obscure.

Mais voilà, contre toute attente j'ai trouvé ce film très bien.

Dire de quoi parle ce film c'est un peu difficile. Et trop en parler serait gacher votre plaisir.
On dira seulement que c'est l'histoire ( ou pas ) d'un écrivain, d'un tueur échappé de prison, et d'un instit. Mais sont ils réellement ce qu'on croit qu'ils sont.
Et pendant tout le film on suit les pérégrinations d'un individu, magistralement interprété par Dominique Pinon (vu dans Amélie Poulain) sans qu'on sache non plus réellement qui il est, mais qui matérialise à lui tout seul tous les personnages.
Accroché à son dictaphone, il peut être tour à tour effrayant et touchant malgrés lui, à cause des contextes qu'impose par derrière le réalisateur.

On est vite scotché par ce film car on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre et à quoi il va aboutir.

Au fond ce film c'est un  jeu de  faux-semblant. Qui est qui , qui est quoi. Mais aussi un plaidoyer pour l'écriture et les jolies phrases qu'on peut rendre vivantes par les images. Regarder ce film c'est lire un roman.

18768958_w434_h589_q80

Posté par didiclub à 16:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Roman de Gare de Claude Lelouch

    Salut Didi!

    Et bien, je suis tout à fait d'accord avec toi, ce film est une vraie poésie rendue vivante par le jeu des acteurs.
    On ne sait pas bien où on va, on croit que tout le monde est tout le monde, et finalement on est surpris, mais on se laisse litteralement transporter par ce roman.

    Cependant, pour ma part j'ai été très emballée par la bande-annonce, j'ai trouvé qu'elle donnait déjà un avant-goût du registre du film : une sorte de puzzle où chaque pièce est joué par, avant tout des personnages et ensuite des acteurs.

    Posté par Deirdre, 31 juillet 2007 à 22:36 | | Répondre
Nouveau commentaire