08 juillet 2008

Iron Man

Avertissement: je ne traite ici que du film en lui même et ne ferait de ce fait aucune comparaison avec le comics que je n'ai de toute manière jamais lu.

 Ce qui fait tout l'attrait de ce film c'est que ce n'est pas une histoire de super-héros classique. Iron man n'est en aucun cas un jeune homme innocent et sans reproche qui accepte  le costume de super héros qui lui a été imposé bien malgré lui.  Iron Man est loin d'être innocent et épidermiquement bon.
    Marchand d'armes milliardaire par héritage, Tony Stark profite de la vie sans scrupules ni remords. Contrairement à  un Clark Kent ou un Peter Parker, il n'a jamais été un adolescent timide et renfermé. Et c'est pourquoi  il ne souffre nullement d'un manque d'intérêt de la part de la gente féminine, bien au contraire.
    Parti présenté aux forces armées sa toute nouvelle création en Afghanistan, Tony Stark se fait kidnapper. Ses ravisseurs lui propose la liberté en échange de sa nouvelle création. Mais plutôt que reconstruire cette arme, Tony Stark décide de se fabriquer une armure qui le rendra invincible et lui permettra de fuir en faisant de lui IronMan.   

    Malgré un excès de scènes de violence quelque peu trop gratuites à mon avis (le lance flamme, c'est un peu trop quand même...), ce film est un très bon divertissement. Et ce grâce au fait que ce film ne répond aux critères habituels du films de super héros habituel, d'une part par le caractère du super héros lui-même et d'autre part par sa structure narrative toujours haletante qui évite de découper trop distinctement le film en trois parties: découverte du super pouvoir et du super méchant/ doutes du super héros/ victoire du super héros. Porté par Robert Downey Jr au charisme impressionnant, ce film bénéficie d'un sens de l'humour décapant qui lui apporte tout son charme.

18876909_w434_h_q80

Posté par didiclub à 16:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Iron Man

    J'ai aussi beaucoup aimé le côté, on évite de tomber dans le panneau du film Super héros Classique! il y a quand même eu un passage : "hum! c'est triste, je n'ai pas de coeur!" on y échappe pas!

    Posté par ..., 12 octobre 2008 à 15:41 | | Répondre
Nouveau commentaire