25 juin 2008

Yersin: Finalement qui est il?

C- Alexandre Yersin: l' individu

I-Le paradoxe Yersin

    Alexandre Yersin vivra le reste de sa vie entre le laboratoire de Nahtrang et le village de Soui Dau se mêlant avec simplicité aux vietnamiens et aux tribus minoritaires, telle  la population annamite dont il défendra les droits, tout en respectant leurs coutumes et en apprenant leur langue. La population lui rendait bien sa bonté , tous l' appréciaient affectueusement le surnommant Monsieur Nam – traduisez monsieur cinq- du fait des cinq barrettes qu'il portait témoignant de son grade de médecin-colonel. Il se marie avec une annamite.

    Yersin n'est nullement un homme en quête de gloire, au contraire il fuyait les honneurs tant qu'il pouvait , mais s'il les acceptait c'était uniquement pour recevoir en contre-partie les subventions nécessaires à ses recherches. C'est ainsi que lors de la découverte du bacille  peste, alors qu'on se confrontait à la difficulté de savoir qui de Yersin ou Kitasato en  était le découvreur, il ne s' en  soucia pas, au contraire de son collègue japonais.

    Pour lui la « médecine est un sacerdoce au même titre que le pastorat , car demander de l' argent pour soigner un malade c'est un  peu lui dire la bourse ou la vie ».

    Mais paradoxalement à cette vie des plus simples au milieu des autres hommes A. Yersin était  un grand curieux du monde, assoiffé de nouvelles. Il suivait quotidiennement les évènements secouant le monde et les idéologies apparaissant via les journaux et revues. Dans sa bibliothèque, les revues scientifiques cotoyaient  des albums présentant les chefs d' oeuvre du Louvre. Mais le plus paradoxal chez lui, c'était son désir incessant d' être à la pointe de la technologie: quand il rentrait à paris c'était certes pour rendre visite aux membres de l'institut Pasteur mais avant tout pour découvrir les nouvelles trouvailles de la technique. Alexandre Yersin était passionné de photographie et d' astronomie. II se fit  construire les plus coûteux appareils d' astronomie , de météorologie, d' électricité. Il fut ainsi  l' un des premiers à avoir un poste récepteur-émetteur,  le premier à posséder une lunette astronomique en 1900,et à conduire une automobile (Serpollet 5CV)  dans les rues de Nahtrang.

II-Différentes fonctions

  • Il crée et dirige de 1902 à 1904 la première Ecole de médecine  de Hanoï.

  • Il devient en 1904 le directeur général des quatre instituts pasteurs indochinois : Dalat, Hanoï, Nhatrang et Saigon.

  • En 1924, il en devient l' inspecteur général (titre honorifique)

  • 1934: Il devient membre du Conseil Scientifique de l'Institut Pasteur et directeur honoraire de l' Institut Pasteur de paris

III-Quelques distinctions:

  • Il recevra  pour la découverte du bacille de la peste  la légion d' honneur des  mains du ministre des Colonies Delcasse.

  • Lors de l' inauguration , le 2 juin 1935, du lycée Yersin de Nahtrang , Alexandre Yersin reçoit  des mains de l' empereur Bao dai , les insignes de Grand Croix  du Dragon d'Annam

  • 1927: il reçoit le prix Lecomte de l' académie des sciences;

IV-La mort d' Alexandre yersin: répercussions dans le monde

Alexandre Yersin meurt le 1er Mars 1943  à Nahtrang. Il sera enterré dans la terre qu'il a tant aimé à Suoi Dau.

Sa mort ne sera annoncée en France que par quelques lignes dans les journaux, alors qu' en Indochine  la population pleure encore son bienfaiteur.

Il reste dans la mémoire du Viet-Nam comme « Le saint Yersin de Nhatrang ».Nombre d'habitants de cette ville ont un autel qui lui est consacré, et son tombeau est devenu un lieu de pèlerinage laïque.

Les rues portant le nom d' Alexandre Yersin ont gardé ce nom après la guerre d' Indochine, contrairement aux autres  rues portant le nom d' autres occidentaux qui ont ,elles, été débaptisées.

Alexandre Yersin est à tort peu connu en France. Pourtant, cet homme altruiste et curieux, a fait de nombreuses recherches sur le peste , la tuberculose , la diphtérie, et a su aider les populations en difficulté en leur assurant une certaine indépendance (arbre à caoutchouc...).

Posté par didiclub à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Yersin: Finalement qui est il?

Nouveau commentaire