09 mars 2008

Journée de la femme

    Comme chacun sait , ou tout du moins chacune, le samedi 8 mars était la journée de la femme? De quoi alimenter le débat entre un frère et une soeur.
    Justement, mon frère considère la journée de la femme comme de la discrimination positive, et c'est mal! Et le problème, c'est que suis bien d' accord avec lui.
    La journée de la femme c'est pas terrible : déja , car ça peut vite se transformer en opération marketing. Et puis pourquoi   faut il que le femme ne soit fêtée qu'une fois par an? Pourquoi pas tous les jours!!!Ca serait plus logique. Mais surtout, pourquoi n' y a t il pas de journée  de l' homme? Si on veut l' égalité, autant quelle se fasse dans les deux sens.
    La discrimination positive. Expression tant appréciée par notre cher président qui sait si bien la prononcer  après un petit coup de Karcher dans les banlieux. La discrimination positive ou comment rattraper des inégalités auxquels font face les personnes défavorisées par la société, comme les gens d' origine étrangère ou bien les femmes (apparemment). A première vue, ça a l' air chouette, seulement ça reste toujours et encore de la discrimination. Ce n'est pas pour tes qualités qu'on va t' embaucher , mais parce que tu es DIFFERENT voire PAS NORMAL. On discrimine toujours et encore. Aucune valorisation  de ce que tu es. Aucune reconnaissance. C'en est humiliant.
    Les quotas de femme sur les listes électorales, la parité, c'est pareil. On va pas t'accepter pour tes capacités , pour tes idées, mais uniquement parce que t' es une femme. Une chose dont on a besoin parce que c'est comme ça, à l'image des  500 signatures pour être candidat à la présidentielle. Bilan , la femme est un encombrement.
    Mais cesses donc petite société de voir dans les femmes quelque chose de différents. On est tous pareil!   
    Le féminisme, c'est pareil, ça me gonfle. Se dire féministe , c'est accepter que la femme  et l'homme soient en perpétuel affrontement. Le féminisme finit toujours par entrer en conflit, à considérer les hommes comme des salauds. A tous les drames, la féministe y voit la faute de l'homme qui se sent supérieur à la femme. Une dispute n' a pas lieu entre deux individus humains mais toujours entre une femme et un homme.Le féminisme oublie facilement qu'on est tous de la même espèce. Seulement c'est pas comme ça qu'on obtient le respect de l'autre. Moi je préfère le sexégalisme ou sexehumanisme. Pas de distinction entre l' homme et la femme. Tous logés à a même enseigne.
    Mais moi je suis née dans un petit monde tout rose, ou je n' ai jamais ressenti le conflit homme - femme. Alors je ne sais pas ce que c'est de se battre pour l' égalité des femmes. Pour moi tout est simple. Je ne vois de différence chez la femme et l'homme que l' organisation anatomique.Mais peut être que quand je serais dans le monde du travail, je comprendrais qu'il y a d 'autres différences.
    Si , il y en a une de taille. La femme porte pendant  9 mois dans son ventre un enfant, l' homme non.Et ça, qu' on le veuille ou non,  ça change tout.
   

Posté par didiclub à 21:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Journée de la femme

    Je suis tout à fait d'accord avec toi didiclub, je ne comprends pas pourquoi on organiserait la journée de la femme, et pas celle de l'homme, et pourquoi d'ailleurs on fêterait le fait d'appartenir à un sexe!
    Aujourd'hui on entend partout mettons à égalité l'homme et la femme. Et il est vrai que sur certains points, notamment sur les salaires (et encore ça ne touche pas tous les domaines)ils restent des choses à réviser. Cependant, est-ce qu'il est nécessaire sous prétexte que ce soit un courant à la mode que l'on invente des quotas! et le pire c'est que ça touche la politique dans le sens ou on essaie de nous montrer bah vous voyez on pense à tout, mais est-ce que ce ne serait pas justement la preuve qu'on se libère de ses responsabilités. on met tant de femmes, tant d'hommes sur la liste, comme ça on ne pourra pas nous le reprocher!!
    Personnellement, je fais mes études dans une filière où il y a une très grande majorité d'hommes, de l'ordre de 90%, et quand j'entends certains recruteurs dirent que sous-prétexte que "les femmes leurs manquent" du point de vue professionnel j'entends,ils les privilégient, et bien moi ça me saoule; On ne parle plus de sexe, d'être une femme ou un homme, on parle de compétences!! Il n'y a pas de domaines pour les femmes ou de domaines pour les hommes.
    et puis d'ailleurs, à ce que que sache un homme qui fait le métier de sage-femme on ne l'appelle pas un sage-homme!

    Posté par Deirdre, 15 avril 2008 à 23:40 | | Répondre
  • Je suis entièrement d'accord avec toi Amélie... Le fait d'organiser des journées spéciales de... ne fait que renforcer les inégalités et les conflits entre les personnes.
    De plus, si on part du principe d'organiser une journée pour chaque famille de personnes qui sont (ou ont été) mis à part dans la société, par exemple, les salaires des femmes dans certaines professions.
    Dans ce cas là, il devrait y avoir toute une panoplie de journées spéciales, la journée des noirs (qui sont tous les jours victime de racisme), la journée des couples homosexuels (qui n'ont pas les même droits que les couples hétérosexuels)...
    Dans tous les cas, on crée un truc soit disant pour remettre l'égalité, et c'est totalement l'inverse qui se passe...

    PS:pour ce qui est de la profession de sage-femme, en fait "sage femme" vient de "Sage"=qui a la connaissance, l'expérience et "Femme"=femme (lol!). Donc le métier de sage-femme s'applique aux personnes qui ont la connaissance / l'expérience sur l'accouchement des femmes... Par conséquent, il ne peut y avoir de sage homme

    Posté par Lil, 16 novembre 2008 à 16:47 | | Répondre
Nouveau commentaire