19 janvier 2008

A la croisée des mondes

    La moindre des choses de la part d' une personne qui a écrit deux articles en prévision d' un film , c' est justement d' aller le voir.Ce que je fis voila deux semaines  mais  je dois l' avouer, quelque peu à reculon, tant les critiques n' étaient pas très chaleureuseS.
    Je n' entrerais pas dans le débat qui tourmente l' Amérique ( Ce film est-il ou non un pamphlet contre la religion) car moi j' ai apprécié le livre donc le sujet. Par contre , je laisse tout le plaisir à mes lecteurs ( je les incite même) de débattre la dessus en envoyant une avalanche de com'.
    Ce qui m'interesse n'est donc pas le fond qui a mon soutien perpétuel , mais la forme. Et la j' ai eu quelques déceptions. Passons la transformation de certaines scènes , passons les quelques petits désordres chronologiques et les tronquages intempestifs inhérents à la réalisation d' un film de moins de 6 h
    Ce que je regrette surtout, c'est la lissitude de ce film. (Lissitude : néologisme et non barbarisme qui signifie que quelque chose est lisse , plat).Malgré les scènes d' action , les révélations , j' ai trouvé le film un peu trop lisse . Tout se déroulant toujours un peu trop facilement, tranquillement, logiquement. Manquaient le suspens , le mystère et l' exhaltation à la résolution d'une difficulté  rencontrée dans le livre.
    Mon véritable ennui, c'est que je n' ai pas réussi un seul moment durant le film à oublier le bouquin, à le dépasser et à faire du film une entité à part. Prenons un exemple : la trilogie du " Seigneur des anneaux". J' avais lu l' oeuvre de Tolkien bien avant sa sortie au cinéma. Et comme tous les lecteurs d'un livre je craignais  l' adaptation. Pourtant je fus totalement comblé par le film de Jackson  malgré les troncatures.En le regardant , j' ai oublié ( pendant sa durée) le livre. J' ai plongé dedans en mettant de côté  tout ce que je savais déja. Je l' ai regardé pour lui même. Mais pour " Les royaumes du nord" je n' ai pas réussi à écarter.   
L'atmosphère du livre est très bien représenté.
Jeu des acteurs : rien à redire quand à la petite Dakota qui joue parfaitement le personnage  de Lyra avec la même espiéglerie. Je trouve Mrs Coulters un peu trop détraqué , mais après tout c'est une question d' interprétation du texte et de goût. Par contre ce que je regrette  c'est que le personnage de Lord Asriel ne soit pas plus sec, plus sombre, plus craint. Mais cela peut s'expliquer par l'erreur fatale qu' a commis le réalisateur : il n' a pas mis la scène finale. La scène vers laquelle mène tout le bouquin et dans laquelle on découvre un Lord Asriel qu'on n' aurait pas voulu soupçonner. Supprimée cette scène. J' ai bien peur que ce soit pour faire de ce film une oeuvre pour enfant de cinq ans. Et c'est finalement tout son défaut: trop édulcoré par rapport au livre.

   J 'espère que cette scène oubliée apparaîtra dans la suite ( sinon ça n' a plus de sens) . Si suite il y a ... Car l'Amérique semble se noyer dans son puritanisme...
    Certes mon article n'est à première vue pas très positif, mais je pense que  ceux qui n' ont pas lu le livre devraient voir ce film. Il très plaisant à regarder car nous transporte dans un univers bien différent du notre ce qui le rend forcément merveilleux.Je l' aurais peut être adoré si je n' avais eu le livre pour comparer.


18785459_w434_h578_q80

Posté par didiclub à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A la croisée des mondes

Nouveau commentaire